Mission accomplie pour ce second challenge !
J'ai d'ailleurs un petit peu corsé les choses en courant... de nuit !
Comme vous le savez, la nuit du 21 juin, c'est la fête de la musique. A Paris, certaines lignes de métro restent ouvertes sans interruption, et c'est comme ça que j'ai pu rejoindre l'ambassade des Etats-Unis à 2h30.

Départ assez rapide et remontée de l'avenue des Champs-Elysées ! Un bon moment dans cette rue qui est toujours blindée de monde, quelque soit l'heure. J'ai eu autant d'encouragements que sur une course "officielle" (la plupart étaient ironiques, mais ça me fait marrer autant). Une fois arrivé à l'Arc de Triomphe, dont j'ai fait le tour, j'ai normalement redescendu l'avenue d'Iéna. C'est incroyable le changement d'ambiance entre les deux avenues. Bon, on a toujours droit aux baraques luxueuses aux immenses portes de dingue, mais l'avenue d'Iéna n'était pas du tout éclairée et je n'y ai croisé presque personne. Après avoir dépassé pas mal d'ambassades (on dirait que c'est une rue dédiée à ça !), je suis enfin tombé sur celle d'Iran. Pas de quoi fouetter un chat. Plutôt glauque. J'ai repris ma course en sens opposé presque aussitôt, rejoignant rapidement l'avenue des Champs-Elysées toujours aussi bondée à 3h qu'à 2h30. De retour à l'ambassade des Etats-Unis (qui fait bien 200 mètres de long), j'ai retrouvé tout ces flics qui gardent l'entrée et que j'avais déjà vu à mon départ.

Mon podo (qui n'a toujours pas de nom) indiquait 7km200 pour cet aller-retour, effectué en 40 minutes.

J'aurais bien publié ici quelques photos mais :
- je n'avais pas d'appareil photo
- il faisait si noir devant l'ambassade d'Iran qu'on aurait rien vu
- il y avait tellement de flics et d'arbres devant l'ambassade des Etats-Unis qu'on aurait rien vu non plus
Donc faute de mieux, voici juste une petite photo aérienne prise de jour de l'ambassade d'Iran :

defi02_aerienne

Pour finir, je dirais que la relative bonne ambiance m'a permis de passer outre un mal de pied étrange et une nuit pas si chaude que ça. Par ailleurs, le faible kilométrage fait que ce défi était davantage une expérience farfelue qu'un véritable défi physique. Mais cela ne lui enlève en rien son intérêt et le plaisir que j'ai eu à le relever !

A très bientôt pour un nouveau défi !