Il arrive parfois qu'on travaille durement. Il arrive parfois que l'on fournisse de gros efforts. Et il arrive parfois que, même en ayant travaillé et fait des efforts, on échoue à atteindre nos objectifs. Dans ce genre de moment, on est tenté de se dire que tout ceci est injuste, ce n'est pas normal, le monde est mal foutu, c'est la poisse totale qui m'colle aux basques, je dois être maudit et damné depuis 82 générations par un sorcier vaudou, bref, je mérite mieux, je vaux plus.

    D'ailleurs justement, y'a un pote qu'est là et qui te dit : "C'est dommage, tu t'es planté, mais pourtant tu le méritais, ce prix. Tu as trimé toute une année pour gagner cette course, et finalement t'es dans le top 10 en partant de la fin". Et il insiste : "Tu vois, les gens qui sont en train de te balancer des fruits pourris ne reconnaissent pas ta vraie valeur !"

    Là dessus, un vieux barbu qui vit dans un tonneau arrive, et lance, moribond : "Ta vraie valeur ? Mais quelle est cette valeur ? Hm ? J'te l'demande, moi. Combien tu vaux, exactement ?"
Le vieux gredin a l'haleine lourde mais la question pertinente, et il est très étrange, mais non moins intéressant, d'essayer de répondre à son interrogatoire inopiné. Esquivant les tomates volantes comme Tom Bombadil esquive les gouttes de pluie, vous tentez une réponse :
"Et bien, pour ce public, je ne vaux rien, mais pour mon pote, je mérite sûrement bien plus."
"Certes, ajoute le vieux rabougri, et ce n'est pas tout : Pour ton chrono, tu vaux 1h56, pour ton podo tu vaux 200 000 pas..."
"Ouais. Et pour mon patron, je vaux un employé qui coûte un salaire précis. Pour mes parents, je vaux un enfant, pour ma compagne, je vaux une moitié."
"Pas mal, fait le vieux puant, tu commences à réfléchir. Donc tu te rends bien compte que tu n'as pas une valeur fixe. Ta valeur dépend certes de tes actions, mais également en partie des gens qui t'estiment."
"Oui mais tout de même, je me suis super entraîné pour cette course, et tout ce travail n'a servit à rien, puisque que je suis loin des premiers."
"Hmmm, marmonne le vieux crasseux, regarde le dernier coureur, celui qui n'arrive même pas à éviter les fruits pourris que lui lance le public. Ce type a travaillé encore plus que toi, beaucoup plus même. Seulement, il s'est blessé, ou bien il avait une baisse de forme aujourd'hui, ou encore, il est obèse même en s'entraînant 2 heures par jour. Et pourtant il a donné tout ce qu'il a pu, et il a travaillé très durement avant. Ne crois-tu pas qu'il méritait mieux ?
Hélas ses actions n'ont pas suffit, et il a perdu, parce qu'il n'est pas parti du même point de départ que les autres."
"C'est injuste ! N'est-on pas censé naître libre et égaux ?"
"Tu te crois dans un jeu, réplique le vieux suant, où chaque pion aurait un même nombre de points répartis dans des caractéristiques. Lui a seulement 1 point en course à pied, mais 6 points en maths. L'autre là-bas, a 5 point en course à pied, mais 2 en maths. Même ainsi les choses ne seraient pas équitables, et de toute façon, ce n'est évidemment pas aussi simple. Certains partent avec plus de points que d'autres. Plus de force, plus d'argent, plus de liberté... les caractéristiques sont nombreuses et les variantes infinies".
"Mais où veux-tu en venir ?"
"Tout simplement, répond le vieux fatigué, à te faire comprendre que "ta vraie valeur" est une ineptie sémantique."
"Donc je devrai ne pas me sentir frustré ?"
"C'est à toi de voir, susurre le vieux racorni, Ton mérite ne fait-il pas partie de ta valeur ?"

***

wanted

Les shérifs savent, eux aussi, fixer des valeurs aux gens.

most_wanted

Ce concept a d'ailleurs été repris dans le jeu "Need for Speed - Most Wanted", où le but du joueur est de collecter un maximum d'amendes sans se faire pincer par les flics pour ainsi acquérir la plus grande valeur possible.