J'ai commencé à bloguer il y a un an et demi.
A ce moment, j'étais loin de me douter qu'il y avait autant de coureurs dans la blogosphère. J'avais le sentiment qu'hormis une ou deux communautés fédérées autour d'un forum, et une poignée de sites soit-disant spécialisés, il n'existait que très peu d'initiatives personnelles en ligne sur la course à pied. Je me trompais lourdement.

Au fur et à mesure que le temps passait, je découvris de plus en plus de blogs, avec chacun leur caractère, allant du rapport quotidien des entrainements aux tests de produits, en passant par des analyses et des questionnements fascinants. Il y a quelques semaines, j'ai assisté, intrigué, à la naissance du digg-like de Wanarun qui draine à lui de nombreux blogs de coureurs. Depuis, j'ai 500 visiteurs de plus chaque mois (ce qui est non négligeable à mon niveau), mais, paradoxalement, c'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase : moi qui rédigeais mes petits billets avec un peu d'humour, je ne vois plus l'utilité de poursuivre quand je constate davantage de performances ailleurs dans d'autres blogs, de tests, d'assiduité, et surtout davantage de pertinence et de qualité.

Je ne regrette pas d'avoir pondu ce blog, notamment parce que ses lecteurs, et plus encore ses commentateurs, ont été sans le savoir un gros moteur de motivation, notamment à mes débuts et durant des moments de lassitude où j'aurai sans doute tout lâché s'ils n'avaient pas été là. Merci à eux.

Ainsi donc je vais désormais cesser d'écrire des billets longs, me contentant hebdomadairement d'un rapport de mon entrainement au marathon de Paris, et des comptes-rendu de mes courses. Je préfère commenter des billets pertinents dans d'autres blogs, plutôt que de pondre une prose verbeuse ici.