J'ai effectué mon tout dernier entraînement pour la course du patrimoine hier.
Après 50 minutes avant-hier, j'ai couru encore 30 petites minutes hier, à un rythme rapide.
Je m'arrête maintenant de courir jusqu'à samedi, mais il s'agit bien sûr d'un repos stratégique...

oreiller

Comme j'ai intensifié mon entraînement ces derniers temps, mon corps essaie de compenser en développant les muscles sollicités (cuisses, coeur, etc.). Pour ne rien gâcher, je l'encourage en mangeant deux ou trois trucs bien protéinés (oeufs, viande, poisson, spiruline,...), et des sucres lents (pâtes, patates,...). Durant la période de repos, l'organisme va donc emmagasiner pas mal d'énergie, s'attendant à se prendre une course d'une heure dans les dents. Résultat, samedi, je serai gonflé à bloc pour les 15km ! C'est pas futé, ça ?